eurovision off 2013

nostalgie…

Avec ses 90 kilomètres de câbles, ses 1576 projecteurs, ses 250 techniciens et 100 kg de confettis, l’Eurovision est le plus gros show musical du monde. Mais un concours Eurovision c’est surtout une ribambelle de jolis garçons, de filles dans des robes satinées de très très bon goût, une cinquantaine de choristes (frustrées forcément ne nous mentons pas) et presque autant de danseurs (virils évidemment – c’est des danseurs à l’eurovision). Tous n’auront malheureusement pas eu droit à l’exposition médiatique d’Emmelie de Forest, alors en exclusivité pour cocoricovision et eurovision69.com, voici Les trophées de l’ombre (ou The Shadow Trophy, en hommage à Ani Lorak).

Matic Zadravec.jpg
L’award du Plus beau vol plané est décerné à… drumdrumdrum… (c’est le roulement de tambour) Matic Zadravec.
Matic pour les intimes. Vous vous dites peut-être : “mais c’est qui ?!” Matic c’est le danseur d’Hannah pour la Slovénie. Le petit. Pour les heureux fans qui ont pu approcher l’équipe slovène, sachez qu’il y avait débat pour savoir qui de Primož Pavlič ou Matic apportait la plus grosse plus-value à la prestation. Pour moi le choix est clair, c’est Matic !

Jenny Silver.jpg
Le prix spécial La vulgarité ne tue personne – mais quand même… est attribué à… Jenny Silver !
Jenny Silver, candidate malheureuse du Melodifestivalen (par 3 fois), a fait une apparition à l’Euroclub durant la quinzaine. Le moins que l’on puisse dire c’est que son passage a été décevant… Nous avons bien évidemment eu droit au mythique Something in your eyes. Oui mythique, osons le mot ! Mais nous avons aussi été gratifié de ce que nous avons supposé être son dernier single. Mouais… Au-delà de la simple prestation musicale, dont personne n’attendait grand chose soyons honnêtes, la (très) grande suédoise, c’est révélée être particulièrement vulgaire. Fabrice (notamment) ne lui pardonne pas de nous avoir vendu ses CD promo, moi je lui en veux surtout d’avoir laissé derrière elle (très très loin derrière) l’interprète de A Place to Stay.

moldavie.jpg
Le prix C’est gratos faut en profiter pourrait être décerné à beaucoup de fan accrédités (y compris moi – je ne dis jamais non à un open bar !) mais c’est la délégation Moldave qui reçoit ce prix collectif.
Plusieurs sources nous ont en effet rapporté qu’il est préférable d’avoir les moldaves en photo qu’à table…

DS_MG_3219_1stdressrehearsal.jpg
Le trophée du Plus gros râteau est décerné à…
Hannah Mancini. Nous avons été témoin d’une éhontée tentative de perversion du beau susnommé Matic. Rien n’y a fait. Elle s’est dandinée devant lui, a essayé de le faire boire, de le rendre jaloux en s’approchant d’un autre… Elle a même tenté un envoutant sirtaki. Rien a faire…

Moran Mazor.jpg
La récompense Un grand moment de solitude est attribuée à… Moran Mazor.
Grand moment de solitude donc, pour son passage sur le tapis rouge de la cérémonie d’ouverture. En direct sur le net et la SVT, Moran s’est fait mettre les mains au fesses par un des membres de sa délégation. L’idée était visiblement de tirer un peu sur la robe pour éviter les plis… Il n’en reste pas moins que Moran était de loin la plus glamour de la soirée !

Axel Tidemann.jpg
L’award Les baguettes lui vont si bien est décerné au talentueux Axel Tidemann !
Axel n’a évidemment pu compter que sur son talent pour décrocher ce très convoité prix. M’enfin il mériterait aussi Le gris lui va si bien, Le cuir lui va si bien, et même Les oreillettes lui vont si bien !… Ah oui j’allais oublier… C’est Magaret Berger qu’Axel est venu accompagner à Malmö. C’est à lui que l’on doit donc le rythme de I feed you my love. M’enfin c’est pas le plus important non ?!

TH5.jpg
Le prix Tu t’es vu quand t’as bu est attribué à Jan Lagermand Lundme.
Jan Lagermand Lundme, chef des divertissements pour la télévision danoise DR accompagnait Emmelie un peu partout à Malmö. A l’occasion de la très arrosée soirée Saint-Marinaise, celui qui allait par la suite être nommé responsable du contenu pour l’Eurovision 2014 c’est exclamé : “France will win !” Confessons ici avoir décelé comme une pointe de superstition, prêcher le pire pour conjurer le sort… C’est en tout cas avec affection que je lui décerne ce prix honorifique car le monsieur c’est avéré être très sympathique.

Matic.jpg
Et c’est avec cette porte ouverte sur l’avenir (oh c’est beau…) que se referme cette cérémonie des oubliés. Un dernier prix quand même, devinez qui obtient le trophée C’est indécent des lèvres comme ca !…