eurovision off 2015

Wach Auf ! #11

Ca n’était pas encore arrivé cette année, nous avons hier soir fait la fermeture de l’Euroclub ! Mais aujourd’hui encore, j’ai zappé la générale famille, du coup j’ai pu dormir 8 heures. Un vrai luxe pendant l’Eurovision.

Pour profiter de ce paisible réveil et se mettre en jambes pour ce soir. Les merveilleux monstres Norvégiens Mørland & Debrah Scarlett.

 

La soirée a débuté avec la générale jurys de la seconde demi-finale. Je suis arrivé à la dernière minute mais c’était du coup assez confortable, on voit finalement mieux la scène quand on est légèrement à l’écart et qu’on peut prendre un peu de recul.

Générale d’autant plus réussie que le Portugal a eu un problème technique et a dû rechanter à l’issue du show. Deux prestations de Leonor pour le prix d’une ! L’Ethan était content…

P1110894.JPG P1110904.JPG P1110899.JPG

 

Hier soir, Oikotimes fêtait ses 14 ans à l’Euroclub. Je ne comprend pas trop le principe, “soirée Oikotimes” serait je trouve moins ridicule, m’enfin on s’est tellement amusé qu’on va pas se plaindre.

Peu de temps après notre arrivée, Lisa Angell a chanté. Et elle s’en sort plutôt bien il faut avouer. Bizarrement c’est vrai, Lisa a su s’adapter à ce public “club”. Un club d’eurofans certes, mais c’est quand même une ambiance dans laquelle j’avais du mal à l’imaginer. Petit medley de chansons Eurovision puis évidemment N’oubliez pas, que je me suis surpris à chanter en choeur…

Une partie de la délégation est restée jusqu’au petit matin. Notamment les 4 tambours et Jérémy Parayre qui a commenté pour France O la première demi-finale.

Après Lisa Angell, nous avons entendu les TWiiNS Slovaques (l’occasion d’une pause cigarette) et la Grecque Eleftheria Eleftheriou. Puis après la (trop) longue intervention de Christiana Uikiza & The Euroclub Band, c’est Farouk qui a pris possession des platines jusqu’à 4h15 (on a un peu débordé…) et c’était super !

P1110913.JPG P1110919.JPG P1110931.JPG P1110939.JPG P1110953.JPG P1110954.JPG P1110944.JPG P1110933.JPG P1110926.JPG P1110923.JPG

Une fois la fête terminée, cohue au vestiaire, devant, en guise de voiture balais, un attroupement d’agents de sécurité qui bloquaient l’escalier.

Retour à pieds pour Aïtor et moi, le temps d’arriver à l’appartement, le jour se levait…

P1110958.JPG P1110959.JPG P1110963.JPG P1110965.JPG